Billets d'humeur 2013

Billets d'humeur 2014

Billets d'humeur 2015

Billets d'humeur 2016

Billets d'humeur 2017

Billets d'humeur 2018

Billets d'humeur du mois

Envoyez un mail à
bfx182@gmail.com 
Retrouvez les billets d'humeur sur :
http://billet-d-humeur-de-guy.over-blog.com/

-49- DES AMALGAMES DOUTEUX ?

 

Dernièrement, les locaux du MR namurois ont été les victimes de tags « malveillants ». La façade a été fortement endommagée et on a vu fleurir des inscriptions peu flatteuses : « Fachos, collabos, Mawda ... ».
Cela ne pourrait être qu’un fait divers parmi d’autres, si ce n’est que la classe politique ne semble pas comprendre le désespoir et le ras-le-bol de toute une population.
Que de chômeurs, que de malades, que de retraités dont le cœur et l’honneur ont été spoliés, à jamais, du fait de leur politique désastreuse !
Selon un responsable du MR : « Cette libération de la parole haineuse et de la violence est encouragée par tous ceux qui, quotidiennement, s’en prennent aux politiques que nous menons en pratiquant des amalgames douteux. Sur le plan migratoire par exemple, la politique menée par le gouvernement fédéral est soutenue par le MR, car respectueuse des conventions internationales. La Belgique est une terre d’accueil et un État de droit. Ce sont des comportements violents comme ceux-là qui sont une réelle menace pour la démocratie »
Certes, je ne défendrai pas la violence et le saccage. Ce sont des procédés de voyous, que pas même la colère ne peut justifier.
Je ne défendrai pas la violence, parce qu’elle n’a jamais rien arrangé.
Dans le cas qui nous occupe, contrairement à leurs affirmations, le dialogue n’est pourtant pas possible ou n’est plus possible : la frontière du bien-être social a été trop longtemps bafouée ! Il est bien trop tard pour parler de « dialogue » ! Que reste-t-il aux désespérés ?
Je ne défendrai pas la violence, même si je peux comprendre ce qui la fonde.

Avant d’en revenir « aux amalgames douteux », je voudrais répondre à ce responsable libéral qui semble venir d’une autre planète.
« La libération de la parole haineuse » n’a pas besoin de l’inventivité de ceux qui s’en prennent aux politiques. Écouter les responsables politiques comme Francken, Jambon et même de certains mandataires MR suffit amplement pour comprendre la haine et le racisme dans une certaine population. Leurs propos ne cessent de diffuser ce cancer immonde !
C’est qu’ils tombaient plutôt bien ces migrants. Ils permettaient au gouvernement présidé par le MR, d’opérer en douceur son « massacre social ». Que de citoyens qui s’en mordent les doigts, aujourd’hui !
C’était ingénieux de pouvoir pointer le doigt sur eux, comme on le ferait sur un bouc-émissaire.
Ils allaient être la cause de tous nos ennuis et puis, il a ce sacro-saint commentaire : « Nous ne pouvons pas accueillir toute la misère du monde ».
Les migrants n’étaient que la partie visible d’un iceberg d’exclusion, qui allait vous permettre de cacher les autres qui faisaient tache dans votre paysage libéral.
Continuez à vous en prendre aux faibles de la population et vous comprendrez rapidement qu’il devient urgent de balayer devant votre porte !

Ce responsable continue sa déclaration en affirmant : « Sur le plan migratoire par exemple, la politique menée par le gouvernement fédéral est soutenue par le MR, car respectueuse des conventions internationales. »
Je ne crois pas qu’enfermer des enfants ou des mineurs dans des centres fermés soit prévu par les conventions internationales.
Je ne crois pas que les propos de « votre ami » Francken sur les noirs et les arabes qui auraient un cerveau moindre que les blancs ne contribuent au racisme dont vous ne voulez pas.
Je ne crois pas, en plus, que les conventions internationales vous intéressent : les avoirs libyens et les soupçons de malversations belges émis par le Conseil de sécurité de l’ONU, les condamnations de la Belgique par la Cour européenne des Droits de l’Homme concernant notre politique migratoire, les quotas européens et l’inhumanité que tout cela entraine ...
On ne peut pas, en même temps, combler les exilés fiscaux et diaboliser les pauvres du monde que nos entreprises ne cessent d’exploiter.

Le responsable MR de conclure son intervention : « Ce sont des comportements violents comme ceux-là qui sont une réelle menace pour la démocratie ».
Quelle est la pire des menaces : dénoncer vos politiques scandaleuses et humiliantes et vous laisser faire une politique qui appauvrit la population et fait les beaux jours des mouvements populistes et de l’Extrême-Droite ?
Ou serait-il mieux de nous laisser faire par un pouvoir qui ne nous respecte même plus ?
Toutes les dernières élections, aux quatre coins de l’Europe sont la preuve éloquente de votre incapacité à assurer le bien d’un peuple.
Nous ne voulons plus de ce capitalisme forcené.
Nous ne voulons plus de la dictature de l’argent et des banques.
Nous ne voulons plus de ces milliards donnés en cadeaux aux entreprises qui restent frileuses pour offrir des boulots « stables », qui permettraient à l’ouvrier de quitter les rives de la précarité.
Nous ne voulons plus de vos magouilles, dont De Decker et Kubla ont été d’excellentes illustrations.

Ce parti se plaint d’amalgames, mais sont-ce bien des amalgames ?
Le MR avait proclamé haut et fort qu’il ne gouvernerait jamais avec la NV-A.
Ce n’est plus du gouvernement, c’est de la prostitution !
De Wever décide de tout. Francken cause imperturbablement, malgré les recadrages de cinéma proférés par Michel.
Ne dit-on pas que qui se ressemble s’assemble ? Alors là, j’ai les pires craintes.
Le MR s’affiche, avec dans son sillage des personnalité troubles, aux amitiés douteuses. Les anciens collaborateurs sont devenus leurs modèles, leurs anciens démons s’affichent dans des groupements comme « Schild en Vrienden » dont le racisme et la nostalgie hitlérienne ne sont pas de vains mots ... à l’image de ce que fut de tous temps le mouvement nationaliste flamingant.
Il y eut d’autres époques où de telles alliances s’appelaient de la collaboration et du fascisme. La répression d’après-guerre les a lourdement sanctionnés.
L’article un de la Constitution de la NV-A proclame l’indépendance de la Flandre.
Un de ses slogans récents fut « Belgïe barst » ce qui signifie « que la Belgique éclate ou crève ».
Le MR serait-il un des fossoyeurs de la Belgique ?
Le MR serait-il le nouvel agent d’une dictature ? Celle de la finance, par exemple, qui tout comme le National-socialisme, n’a que faire de la Démocratie ?
Un autre amalgame, c’est que le MR est un parti pour les riches.
Toute sa politique est là pour nous le confirmer.
On a fait du plus faible le responsable de nos difficultés. On le harcèle, on le pourchasse, on l’humilie et tout cela avec la bénédiction des sales gosses de riches de ce parti.
Quand il est question de création d’emplois, on n’a que la précarité à promouvoir, laissant aux entreprises de faramineux bénéfices et de belles aides qui n’ont aucun intérêt pour le citoyen lambda : un eldorado pour les entreprises ... un enfer pour les travailleurs.
Ça suffit !
Le pire des amalgames que nous commettons au quotidien c’est d’avoir confié le pouvoir à ce parti, parce que certains l’en croyait capable. Une erreur dont le citoyen ne se remettra pas.

Dans quelques semaines nous connaitrons les élections. J’en appelle aux candidats MR : N’inondez pas ma boîte aux lettres de vos tracts. Elle n’est pas votre poubelle et vous n’êtes pas un déchet recyclable !

Guy De Smet (13 septembre 2018)