église de Belgrade
Paroisse Saint Joseph
Belgrade
Place do Bia Bouquet Belgrade

Belgrade, ton avenir t'appartient ...


Quand Belgrade, notre village, prend conscience de son évolution de 1940 à nos jours, c’est une fierté de savoir ce qu’il est devenu aujourd’hui, grand et moderne. Différents acteurs dans tous les domaines, des hommes et des femmes dans la diversité de leur âge, de leur origine, de leur approche et de leurs pratiques, ont contribué à l’émergence de la cité heureuse. Un travail de mémoire est très important, non seulement pour reconstruire l’histoire de notre village et découvrir les grands personnages l’ayant marquée à travers leurs actes et leurs engagements, mais aussi pour nous rendre compte de la responsabilité qui nous revient pour son avenir. Félicitations aux Tautis réunis pour leur ouvrage « Belgrade, un village en évolution. De 1940 à nos jours », publié en mai 2017.


Par rapport à la responsabilité qui nous revient pour l’avenir de Belgrade, il est question de nous mobiliser. Nous, paroissiens et paroissiennes, au nom de la foi et en communion avec tous nos frères et sœurs en humanité, ne nous éloignons pas de l’esprit qui a animé nos aînés dans la foi vécue à Belgrade. Ils ont porté le souci de l’avenir de notre cité. Parmi ces aînés, nous ne citerons que Pierre Dahin qui, pour beaucoup, « était un curé pas comme les autres… Il n’était pas un curé qui vivait sa charge derrière les murs de son presbytère mais bien dans la rue où il pratiquait un évangile d’action et d’ouverture . » Évidemment, tous les curés ne peuvent pas se retrouver dans la rue ; les fidèles non plus ne peuvent tous faire la même chose. Pierre Dahin a donné du sien, en son temps, selon ses charismes. Aujourd’hui, il nous revient, à tous et à toutes, à chacun et à chacune, de construire ensemble une communauté qui se distingue par sa présence là où elle est appelée à être Église. Alors, avec courage, construisons notre avenir ensemble ; il y a dans notre communauté tout ce qu’il faut, tout ce que nous recherchons, pour accomplir ce que nous voulons. Avançons jusqu’en eau profonde ! C’est l’un des soucis de l’actuel Conseil paroissial de Belgrade, soucieux de l’avenir de notre paroisse.


Notre avenir nous appartient. Construire notre avenir, c’est faire face à la nouvelle configuration du monde et à tout ce que ce dernier nous offre. Comment vivre notre foi dans une société marquée par la montée irrésistible des populismes, les flux migratoires, les complots terroristes, sans parler d’autres débordements de violences multiformes en Afrique. Faut-il s’en réjouir ou s’en inquiéter ? Nous avons pris l’habitude facile de dire « il faut faire avec », mais faire avec comment ? Non, là où les choses tournent mal, il faut savoir dire « ça doit changer et nous sommes prêts à tout», c’est-à-dire à agir pour que ça change. Là où les choses marchent bien, il faut le reconnaître, et il faut savoir dire « c’est bien ce que nous désirions et personne, rien, ne pourra nous distraire pour nous le faire perdre ».


Abbé Christophe Bikuika

Diocèse de Namur         Doyenné de Saint-Servais           Secteur de Saint Servais