église de Belgrade
Paroisse Saint Joseph
Belgrade



vitrail de la Nativité

Au coeur de l’Avent



Nous voici parvenus à la fin de l’année liturgique B, consacrée à l’Évangile selon saint Marc. Ce dimanche 25 novembre, nous fêtons le Christ Roi de l’univers puis s’ouvrira, par le temps de l’Avent, l’année liturgique C, consacrée à l’Évangile selon saint Luc. L’Avent, un temps apparemment très court, est pourtant porteur de sens pour toute la vie. En regardant tout ce qui se vit durant les quatre ou les cinq semaines précédant Noël, l’ambiance qui règne dans nos rues et nos centres commerciaux, la présence du Père Noël, tout cela semble nous faire percevoir l’Avent comme un temps qui dure au moins deux mois.

 

lumière des cierges

 

Chaque année, nous nous préparons à la venue du Fils du Père au moment de la Nativité. Est-ce seulement ça qui doit retenir notre attention ? Il y a plus que ça : Jésus nous invite incessamment à nous préparer à son retour dans la Gloire lors de la Parousie. Il y a donc deux événements intimement liés : la venue et le retour. Dans la nuit de Noël, nous nous rappellerons que, pour nous avoir tant aimés, le Père nous a envoyé son propre Fils et notre chant, en unissant nos voix à celles des anges, dira « Gloire à Dieu » qui nous aime en se faisant « l’un d’entre nous ». Oui, pour nous, il s’est fait chair !

Nous accueillons le temps de l’Avent comme un don qui nous est fait pour nous permettre de nous éveiller et nous ouvrir au mystère de l’incarnation. Ce mystère nous invite, à l’imitation du Fils, à prendre la condition de serviteur de nos frères et sœurs. Ainsi, nous aurons à vivre Noël dans la pratique de la paix et de la joie annoncées par les anges aux bergers : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes qu’Il aime » (Luc 2,14). En effet, saint Irénée de Lyon disait : « La gloire de Dieu, c’est l’homme vivant. ». Alors, comment chanter « gloire à Dieu », si nous mettons l’homme à genoux ; si nous sommes insensibles à ce que vivent nos frères et sœurs dans les camps de réfugiés, dans les hôpitaux, dans les prisons ? Sans juger personne, laissons-nous interpeller plutôt que de toujours vouloir interpeller les autres, en restant plus à l’écoute de la Parole capable de nous renouveler dans la connaissance et le respect de la dignité humaine.

 

main dans la main

 

Vivre l’Avent nous situe aussi dans la perspective du monde à venir. En ayant le regard tourné vers le second avènement, nous sommes appelés, dès maintenant et pendant toute notre vie, à offrir au monde et à l’humanité des signes du Royaume de Dieu. Du coup, c’est maintenant qu’il nous faut prendre le temps de nous mobiliser, de déployer nos capacités pour rendre fécondes nos actions. Il suffit de créer un réseau « d’une plus grande fraternité qui transcende les multiples fractures blessant l’humanité, en particulier les plus faibles » (François Picart), pour être capable d’« éveiller un désir ardent de porter l’Évangile, donnant en même temps d’éprouver sa force salvifique » (Étienne).

 

logo de l'asbl Vis à Vis

 

Pour un Avent solidaire, en joignant le geste à la prière, notre communauté paroissiale dédiera la collecte des 15 et 16 décembre à Action Vivre Ensemble pour soutenir le projet de l’asbl Vis à Vis. Il s’agit d’une collecte, non pas ordinaire, mais spéciale !

 

À tous et à toutes, à chacun et à chacune, bonne marche vers Noël !

  

Abbé Christophe Bikuika

Diocèse de Namur         Doyenné de Saint-Servais           Secteur de Saint Servais