église de Belgrade
Paroisse Saint Joseph
Belgrade
vitrail du choeur

Les sacrements professés par la foi de l’Église catholique sont au nombre de sept:


Il faut entendre par sacrement, le rituel institué par Jésus pour donner la grâce. Tout sacrement comprend des gestes et des paroles par lesquels Dieu nous communique sa vie.


N'oublions pas les autres célébrations liturgiques : les funérailles chrétiennes, les bénédictions et les consécrations.


Les sacrements de l'initiation chrétienne


Le Baptême

Baptiser veut dire plonger dans l'eau. C’est le sacrement de notre plongeon ou immersion dans le mystère pascal de la mort et de la résurrection du Christ. Le baptême nous donne de naître de nouveau comme une créature nouvelle (2Co 5, 17). Il se comprend aussi comme « bain de la régénération et de la rénovation dans l'Esprit Saint » (Tt 3, 5) et « illumination », faisant du baptisé « fils de la lumière » (Ep 5, 8).


Le baptême est le sacrement par lequel on devient enfant de Dieu et on entre dans la communauté chrétienne. Il peut être demandé à tout âge. Souvent les parents le demandent peu après la naissance de leur enfant car ils ont le souhait de lui partager leur foi. Il peut être demandé par l'enfant lui-même à partir de 7 ans ou par un adulte. Dans ce cas un cheminement catéchuménal est demandé en préparation.


Désormais, les familles qui demandent que leur enfant devienne enfant de Dieu et entre dans la communauté chrétienne, seront accompagnées par une équipe composée d’Isabelle Diez, Martine Jauquet et Carine Tholbecq.


Renseignements :

Équipe de préparation des baptêmes
   Isabelle Diez
   Martine Jauquet
   Carine Tholbecq

Abbé Christophe Bikuika   0489 059 433   chrisbikuika@yahoo.fr


vers le haut de la page


autel de l'église de Belgrade

L'eucharistie

L'Eucharistie est la source et le sommet de toute la vie chrétienne.


Dans l'Eucharistie culminent l'action sanctifiante de Dieu envers nous et le culte que nous lui rendons. L'Eucharistie renferme tout le bien spirituel de l'Église : le Christ lui-même, notre Pâque. La communion de la vie divine et l'unité du Peuple de Dieu sont exprimées et réalisées par l'Eucharistie.


À travers la célébration eucharistique, nous nous unissons déjà à la liturgie du Ciel et nous anticipons la vie éternelle (Compendium du Catéchisme de l’Église catholique, n° 274).


Suivez ce lien pour retrouver l'horaire des célébrations dans notre paroisse lien


vers le haut de la page


La confirmation


Depuis l’événement de la Pentecôte, l’Église vit de l’Esprit qui poursuit l’œuvre commencée par le Christ. Comme dans la vie de Jésus, la mission se déroule dans une totale communion avec l’Esprit. Ainsi, tout baptisé, par l'imposition des mains, reçoit le don de l'Esprit lui-même. 


Le sacrement de la Confirmation a comme rite essentiel l'onction avec le saint-chrême, l’huile parfumée, bénite par l'Évêque). Il s'effectue par l'imposition des mains par le ministre, qui prononce les paroles sacramentelles propres au sacrement. Chez les Occidentaux, l’onction est faite sur le front, accompagnée de ces paroles : « Sois marqué de l'Esprit Saint, le don de Dieu ». Chez les Orientaux de rite byzantin, l'onction est faite aussi sur d'autres parties du corps, accompagnée de cette formule : « Je te marque du don de l'Esprit Saint ». 


Comme le souligne le Compendium du Catéchisme de l’Église catholique (CCEC), la confirmation  « confère une force particulière pour témoigner de la foi chrétienne » (CCEC, n° 268).  Comme pour les apôtres le jour de la Pentecôte, l'Esprit Saint nous donne la force de vivre en disciple de Jésus dans la communauté paroissiale et dans la société.


C'est l'évêque, ou son représentant, qui célèbre ce sacrement.  A Belgrade, la célébration a lieu quelques mois après la profession de foi.  Elle est préparée avec l'aide du groupe de l'Epi.


Renseignements : Abbé Christophe Bikuika  0489 059 433   chrisbikuika@yahoo.fr


vers le haut de la page


Les sacrements de la guérison

Pénitence et réconciliation

Si le baptême fait de nous une créature nouvelle, il ne supprime pas la faiblesse liée à notre condition humaine.

Le Christ a institué le sacrement de pénitence, appelé aussi sacrement de Réconciliation, du Pardon, de la Confession, de la Conversion, pour nous rétablir dans notre dignité de fils de Dieu.

Les effets du sacrement de la Pénitence sont : la réconciliation avec Dieu, et donc le pardon des péchés ; la réconciliation avec l'Église […] ; la paix et la sérénité de la conscience, ainsi que la consolation spirituelle ; l'accroissement des forces spirituelles pour le combat chrétien.


Notre paroisse propose une célébration communautaire au cours de la semaine qui précède la fête de Noël et de celle qui précède la fête de Pâques.

Pour les demandes individuelles, vous pouvez contacter le curé de la paroisse : Abbé Christophe Bikuika  0489 059 433   chrisbikuika@yahoo.fr


vers le haut de la page


L'onction des malades

Si la Pénitence apporte un secours à notre affaiblissement spirituel, l’onction des malades nous met face à nos limites corporelles.

La pénitence et l’onction des malades sont appelés sacrements de la guérison parce que le Christ a voulu nous guérir en prenant en compte l’homme intégral.

« La compassion de Jésus pour les malades et les nombreuses guérisons qu'il opérait sont un signe évident qu'avec lui est arrivé le Royaume de Dieu […] Par sa passion et sa mort, il donne un sens nouveau à la souffrance, qui, si elle est unie à la sienne, peut devenir un moyen de purification et de salut pour nous et pour les autres » (CCEC, n° 314).


L’Onction des malades « confère une grâce spéciale, qui unit plus intimement le malade à la Passion du Christ, pour son bien et pour le bien de toute l'Église. Elle lui apporte le réconfort, la paix, le courage et le pardon des péchés si le malade n'a pu se confesser. Le sacrement procure aussi parfois, si Dieu le veut, le rétablissement de la santé physique. De toute manière, l'onction des malades prépare au passage vers la Maison du Père» (CCEC, n° 319).


Notre paroisse propose une célébration communautaire tous les deux ans. Elle aura lieu à la fin du mois d'avril 2018.


Pour les demandes individuelles, vous pouvez contacter

  l'équipe des visiteurs et visiteuses de malades : Christine Delruelle 081 741 240

  ou le curé de la paroisse : Abbé Christophe Bikuika  0489 059 433   chrisbikuika@yahoo.fr


vers le haut de la page


Les sacrements au service de la communion et de la mission

anneaux de mariage

Le mariage

Dieu, en créant l'homme et la femme, les a appelés, dans le Mariage, à une intime communion de vie et d'amour entre eux. « A cause de cela, ils ne sont plus deux, mais un seul » (Mt 19, 6). En les bénissant, Dieu leur a dit : « Soyez féconds et multipliez-vous » (Gn 1, 28)  (CCEC, n° 337).
« L'union matrimoniale de l'homme et de la femme, fondée et structurée par les lois du Créateur, est ordonnée par nature à la communion et au bien des conjoints, à la génération et à l'éducation des enfants. Selon le plan originel de Dieu, l'union matrimoniale est indissoluble, comme Jésus Christ l'a affirmé :  « Ce que Dieu a uni, que l'homme ne le sépare pas » (Mc 10, 9) (CCEC, n°338)


Pour fixer la date du mariage et commencer sa préparation, il est recommandé de contacter votre paroisse dès que vous en avez choisi la date et au plus tard 6 mois avant la cérémonie.

Le couple responsable vous accueillera lors d'une soirée au cours de laquelle vous pourrez parler de votre engagement et où il vous donnera toutes les informations pour la célébration. Le cheminement vers votre engagement comportera d'autres rencontres, notamment avec le prêtre.


Couple accueil : Chantal et Jean-Marie Orban de Xivry     081 568 396


vers le haut de la page


L'ordination

« Ordre indique un corps de l'Église, dans lequel on est intégré au moyen d'une consécration spéciale (Ordination). Par un don particulier du Saint-Esprit, cette consécration permet d'exercer un pouvoir sacré au nom et par l'autorité du Christ pour le service du Peuple de Dieu » (CCEC, n° 323).


Renseignements : Abbé Christophe Bikuika  0489 059 433


vers le haut de la page


Les autres célébrations liturgiques

Le Christ de Jean Willame

Les funérailles chrétiennes

 « Le chrétien qui meurt dans le Christ parvient, au terme de son existence terrestre, à la plénitude de la vie nouvelle commencée au Baptême, renforcée par la Confirmation et nourrie de l'Eucharistie, anticipation du banquet céleste. Le sens de la mort chrétienne se manifeste à la lumière de la Mort et de la Résurrection du Christ, notre unique espérance. Le chrétien qui meurt dans le Christ Jésus part « pour habiter chez le Seigneur » (2Co 5, 8) (CCEC, n° 354)


Les funérailles chrétiennes « expriment le caractère pascal de la mort chrétienne dans l'espérance de la résurrection, ainsi que le sens de la communion avec le défunt, surtout par la prière pour la purification de son âme. » (CCEC, n° 355).


Renseignements : Abbé Christophe Bikuika  0489 059 433


vers le haut de la page


Les sacramentaux

Il s’agit des signes sacrés institués par l'Église dans le but de sanctifier certaines circonstances de la vie. Ils comportent une prière accompagnée du signe de la croix et d'autres signes.


Parmi les sacramentaux, les bénédictions occupent une place importante. Elles sont une louange à Dieu et une prière pour obtenir ses dons.

De même, il y a les consécrations de personnes et la consécration d'objets dont l'usage est réservé au culte divin (CCEC, n° 351).


Renseignements : Abbé Christophe Bikuika  0489 059 433



vers le haut de la page



Diocèse de Namur         Doyenné de Saint-Servais           Secteur de Saint Servais